Villeneuve d'Entraunes

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
25-01-2017
Villeneuve d'Entraunes

Villeneuve d'Entraunes

Autour de l’an 700 : naissance du «Castrum Abusiscum », petit village fortifié.

En 879 Villeneuve d’Entraunes apparaît pour la première fois, comme un fief de la couronne provençale, le village s’accroche sur les collines du Claus et de Sainte-Marguerite. Villa nova ou nouvelle villa semble provenir de la renaissance, après destruction, d’une villae romane (importante exploitation agricole avec aire de battage, moulin, forge, etc ...) installée en ces lieux. Entraunes viendrait de Inter amnes, entre deux cours d’eau.

1137 : l’évêque de Glandèves installe les Chevaliers Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem à Villeneuve d’Entraunes, où ils possèdent quelques biens.

1154 : mention de Dena, l’actuel Enaux (archives de Saint Eusèbe d’Apt): l’abbaye bénédictine de Saint Eusèbe installe un prieuré aujourd’hui disparu, dit des « Barres de Saint Pierre » dans l’épaisse forêt des « Cordaillaous » (moines cordeliers).

Enaux, Ena ou Dena apparaît dans la liste des castra de 1232-1244 (Archives Départementales des Bouches du Rhône).

1264 : Villeneuve est citée dans «le rationnaire », sous le nom de Villeneuve d’Enaux (Villanova Dene), puis en 1325, dans la Viguerie de Puget.

 Charles II d’Anjou, Comte de Provence, accorde en 1289 à Villeneuve une charte de franchise. La communauté s’administre elle-même sous la tutelle de son seigneur Adolésio, à qui les souverains provençaux délèguent leurs pouvoirs.

1388 : la communauté prête serment de fidélité à son nouveau suzerain, le duc Amédée VII de Savoie et à son représentant Jean Grimaldi Seigneur de Beuil.

En 1431  Jacques Adélosio renonce à ses droits sur Villeneuve et en 1446 : le comte de Provence, allié de la France contre la Savoie, engage ses troupes dans le Val d’Entraunes y commettant de cruelles dévastations.

1543 : à l’occasion des luttes entre François Ier et Charles Quint, le Duc de Savoie prend parti pour ce dernier, Français et Espagnols occupent le Haut du Var. Ils en sont chassés. Jean de Grimaldi, Seigneur d’Ascros à la tête de troupes provençales envahit à nouveau la vallée. Villeneuve se soumet. Nouvelle incursion en 1553 jusqu’à la paix de Cateau- Cambrésis en 1559.

1590 : les Huguenots sont à Villeneuve. Le seigneur de Sauze, Jean Faucon, les déloge à la tête de milices locales, les force jusqu’à Barcelonnette où il les assiège.

1610 : une crue avec débordement du torrent Bourdous anéantit des quartiers d’habitation. La chapelle de N.D. des Grâces avec son grand tableau ex-voto de 1638 serait consécutive à ce sinistre.

1616: le fief est remis à Annibal Badat. Mais en 1621 c'est la fin tragique d’Annibal Grimaldi, seigneur de Beuil et de Villeneuve en rébellion contre le Duc de Savoie. Moyennant 1 500 ducatons, Villeneuve est libérée de l’inféodation à Badat. Elle devient commune libre ne relevant que de l’autorité des Ducs de Savoie.

1699 : lourd procès, à la suite des arrérages de redevances impayés au Duc de Savoie. Insolvable, la communauté se voit à nouveau inféodée à un seigneur, Michel-Ange Lodi, nanti du titre de « Comte de Villeneuve » en 1702 et qui abandonne le fief contre redevance.

1733: la communauté rachète le titre comtal et devient « communauté-comtesse ».

En 1760: traité franco-sarde, le territoire voisin de Guillaumes, français depuis 1713, redevient savoyard. À la suite de cette modification de frontière, les pâturages et les ressources de Pascaïret, propriété de la communauté, sont devenues françaises, alors que celle-ci reste sarde. Un gros procès international où seront mêlés plus de 20 avocats et notaires aboutira à l’exemption de toute taxe de ces terres restées possession de Villeneuve.

1793: le 4 février, le Comté de Nice est annexé à la France, formant le département des Alpes-Maritimes.

1814: retour du Comté de Nice à la Maison de Savoie-Piémont-Sardaigne sous l’autorité du roi Victor Emmanuel Ier.

1860: rattachement définitif du Comté de Nice à la France.

On signale plusieurs incendies du village dont celui de 1565  et le dernier en 1924.

Photos JPB

Liens: Nice Historique 1914 N°6-7 et academieduvaldentraunes.fr

Coordonnées
44.1201, 6.7961
Zone Géographique
Var (Haut)
Cartographie ancienne
Carte de Villeneuve d' Entraunes 1868

Carte de Villeneuve d' Entraunes 1868