Venanson

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
28-11-2016

Venanson

L'évêque Raimond Ier (1064-1074) participe à des restitutions de biens et de dîmes usurpés à l'église, notamment à Venanson. Le 25 novembre 1064, Hugues Rostaing, apparenté à la famille comtale de Glandèves, donne au chapitre de Cimiez la quatrième partie du château de Venanson (un édifice fortifié). Ce château a disparu aujourd'hui, mais on suppose qu'il se trouvait sur le rocher occupé par le village.

L'existence de Venanson est plus ancienne parce que des redevances censitaires et emphytéotiques avaient déjà été prévues sur les biens du site. Le cartulaire du chapitre de la cathédrale de Nice conserve une charte du 15 mai 1067 mentionnant la donation des dîmes de Venatione au chapitre de l'église Sainte-Marie de Cimiez par les Rostaing-Raynardi.

En 1388, le baron de Beuil se met sous la protection du comte de Savoie pour se défendre de la famille d'Anjou. Il s'oblige à remettre au comte les pays de la région de Nice, dont Venanson. L'évêque de Nice, Louis de Glandèves, fonde en septembre 1428 un archidiaconat en faveur de son grand vicaire, Michel de Bellegarde, comprenant les donations des seigneuries de Venanson et Saint Martin Lantosque. Son successeur, Antoine Salvanhi, protestera de cette donation auprès du cardinal-légat d'Avignon en 1455. Mais elle a été confirmée car les dons étaient constitués de biens patrimoniaux de la maison de Glandèves. Le 8 juillet 1496, après la mort de Charles Jean Amédée de Savoie, les députés de Venanson prêtent serment à son successeur Philippe II de Savoie. Le village frôle l'abandon au XVe mais le renouveau économique de la fin XVe survient.

Le duc Emmanuel-Philibert de Savoie doit intervenir pour résoudre un conflit entre les communautés de Venanson et de Saint Martin Vésubie, en 1560. Le conflit dura pendant des siècles.

Le 20 juillet 1564, un violent tremblement de terre fait 38 morts et 11 blessés à Venanson. Un autre eu lieu en 1644.

À partir de 1700, la seigneurie des Thorame-Glandevès est érigée en comté au profit de la famille Alziari. Le comté passe ensuite aux Genesi, aux Laurenti, aux Trincheti et aux Belli.

Suite à un incendie en 1739  le village se regroupe sur l'éperon rocheux  qui se trouvait sur la place de la chapelle saint Claire (on en voit un reliquat) et qui a été rasé au cours du XXe.

Photos :JPB.

Coordonnées
44.0535, 7.253
Zone Géographique
Vésubie (Haute)
Cartographie ancienne
Carte de Venanson 1874

Carte de Venanson 1874