La Vallée des Merveilles

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
06-08-2017

La Vallée des Merveilles

Située sur le site du mont Bego à Tende (06) entre 2000 et 3000 m d'altitude.

Les gravures se trouvent sur des affleurements rocheux (roches moutonnées formées par des glaciers) ou bien sur des blocs erratiques (schistes, ici des pélites, et grès essentiellement).

Elles sont de deux sortes :

  • Des inscriptions  attribuées aux périodes récentes datant depuis la période romaine.
  • Des dépressions réalisées par percussion (piquetées) ou incisées (filiformes) attribuées à une période de 3700 à 1000 avant notre ère (plus tard pour les incisées). La possibilité d'une datation antérieure est en cours d'étude.

Ces éléments  comportent des figures à cornes (bovins), des armes (poignards, hallebardes, haches), des anthropomorphes et des figures géométriques (réticulées). L'interprétation est délicate mais fait généralement référence à des préoccupations religieuses.

Les gravures rupestres, 100 000 dont les piquetées au nombre d’environ 35 000, concernent 4 000 roches couvrant près de 1 400 ha répartis dans un ensemble de 4 000 ha. Elles concernent à plus de 2 000 m d’altitude, 8 hautes vallées autour du Mont Bego dont 7 en France : Vallauretta, Valmasque, Col du Sabion, lac Sainte-Marie, un peu en Gordolasque et surtout Merveilles et Fontanalba  remarquables par leur richesse en gravures. Sur le versant italien se trouve le secteur de Vei del Bouc.

Relevées et identifiées depuis la fin du XVIIe siècle (Gioffredo les mentionne), Fodéré les voient sur place en 1801,  les gravures ne furent systématiquement étudiées qu'à partir de 1868 par  l'anglais Moggridge, un botaniste, en 1877 par Emile Rivière, un préhistorien, en 1897 par Clarence Bicknell, un autre botaniste, puis le sculpteur Carlo Conti de 1927 à 1942. Le rattachement de la région à la France en 1947 a permis une intensification des recherches, notamment par l'équipe de Henry de Lumley qui dirige les travaux de recherche  depuis 1967 sur l'ensemble des gravures.

Ces travaux de recherches mettent en évidence une certaine permanence dans les formes sur plusieurs siècles pour y voir un rite ancestral. Les interprétations par contre divergent sur le sens à leur donner. Le rapport au partage des terres, à l'agriculture et des rites chamaniques en vue de la protection des dieux apparait plausible  ainsi qu'un  possible lien avec un calendrier lunaire ou stellaire.

Photos: JPB.

Musée: www.museedesmerveilles.com

Lire: pour les armes la thèse de Nicoletta Bianchi et pour la toponymie: www.nicehistorique.org

Bien que ce site soit consacré au patrimoine architectural il nous a paru important de mentionner les gravures de la vallée des Merveilles.

Coordonnées
44.0859, 7.4414
Zone Géographique
Roya (Haute)