Utelle

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
24-11-2016

Utelle

De tout temps Utelle fut un lieu de passage car situé sur une voie de communication qui passait par les crêtes.

Le castrum d’Utelis  apparaît  en 1150, mais d’autres castra sont cités sur la commune actuelle: Mannoïnas, et Brechet dont on a perdu la trace depuis leur destruction par Romey de Villeneuve au XIIIe. La communauté a toujours revendiqué ses libertés, qui seront confirmées par la Reine Jeanne en 1352 après une forte résistance  et qui furent l’objet de mentions spéciales lors de sa dédition envers le comte de Savoie (1388).

Ainsi les Utellois ont le droit de porter un couteau, ce qui leur vaut le surnom de "coutelié". La fin du Moyen Age et le début de la Renaissance, avec le passage de la route du sel, laissent une forte empreinte dans l’architecture et l’urbanisme de l’agglomération: reconstruction de l’église, extension de l’agglomération le long de l’éperon rocheux, construction d’un hôpital dès le XVIIe, ornement de linteaux sculptés, et peut être abandon définitif du château dominant le village. 

Utelle fut inféodé avec titre comtal aux Galléan en 1700, puis aux Bottero en 1757.

La période française révolutionnaire est marquée par les attaques des barbets anti-français qui pourchassent les Républicains (on recense 25 barbets sur la commune). Le territoire d’Utelle comprend alors plusieurs hameaux, s’établissant entre Var, Vésubie et Tinée, à vocation agricole et pastorale (vaches, olives, lavande, légumes secs, grains); ce mode de vie déclinera à partir des années 50 à cause de l’exode rural et du passage de route nationale en fond de vallée, qui délaisse le village perché.

Lien: Nice Historique 1952 N°1-2

Photos : JPB.

Coordonnées
43.9168, 7.2477
Zone Géographique
Vésubie (Basse)
Cartographie ancienne
Carte Utelle 1874

Carte Utelle 1874