Tourrette Levens

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
26-11-2016

Tourrette Levens

Tourrette a été successivement appelée: Castrum de Turrettis, Castrum Turritarum, Oppidum Turretarum, Castrum Turritae, Castrum Turritae de Chabaudorum (Tourrette des Chabaud), Torretas, puis Tourrette après l'annexion de 1860.

Les vestiges retrouvés sur ce territoire (la grotte Périgaud et la grotte du Merle) témoignent d'une présence humaine dès le paléolithique.  Il est ensuite occupé par les Ligures Védianti (Mont Revel...)   puis par les Romains (une pierre tombale romaine a été trouvée à la Colle de Revel). En 990, Odile et son époux Miron, vicomtes de Nice, font donation à l'abbaye de Saint-Pons du quart d'un village dénommé La Rocca, avec les terres attenantes, en contrebas du castrum Revello (Revel étant situé au sud de Torrettas).

A partir du XIIe siècle, le fief de Tourrette appartient aux Chabaud, de puissants seigneurs locaux qui possédaient également une grande partie de Châteuneuf. La citadelle, qui comprenait à l’origine six tours, est construite en 1176 par Raymond Chabaud, à un emplacement d'une grande importance stratégique car il surplombe une ancienne voie romaine devenue une des routes du sel qui passait par Fenestres.

Au cours des siècles, le fief est périodiquement partagé entre plusieurs coseigneurs, dont les Flayosc et les Berre, mais au XVIIe siècle, les Chabaud en sont les seuls feudataires. Comme dans d'autres "universités" (communes) des conventions régissent les rapports entre seigneurs et habitants. En 1684, Honoré Chabaud, devenu comte de Tourrette, meurt sans descendance directe. Tourrette échoit à sa nièce Marie-Anne Peyrani, mariée au Piémontais François Marie Canubio. En août 1685, les nouveaux propriétaires vendent à Pierre-Antoine Thaon le lieu-dit Revel situé à Tourrette. Cet acquéreur possédait déjà Saint-André. Quant au château de Tourrette, il a été érigé en comté par le duc de Savoie et il va rester une possession de la famille Canubio (qui entretiendra des rapports difficiles avec la communauté) jusqu'à son rachat, en 1828, par Gio Antonio Cartes, le notaire de la commune.

À partir de 1840, les Tourrettans abandonnent le village primitif pour s'installer à proximité des terres cultivables. En 1860, comme l'ensemble du Comté, Tourrette est rattachée à la France. La menace italienne a fait renforcer la frontière par un fort au mont Chauve de Tourrette en 1890 qui n'a pas servi et est aujourd'hui à l'abandon.

Le tremblement de terre de 1887 a provoqué d'importants dégâts à Tourrette.

Photos JPB.

Lire: Tourrette-Levens: Crounica dei Tourrettan- Pierre-Robert Garino. - Nice: Serre (1992).

Lien: Nice Historique 2007 N°3

Château-Musée (notamment: collection de papillons)
Musée: de la préhistoire et des métiers traditionnels
Musée du cirque d'Alain Frère

Coordonnées
43.7868, 7.2762
Zone Géographique
Levens
Cartographie ancienne
Carte de Tourrette Levens 1864

Carte de Tourrette Levens 1864