Saorge

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
30-11-2016

Saorge

Avant d'être annexée par les Romains, qui la rattachent au municipe d'Albintimilium (Vintimille), la région était habitée par la tribu ligure des Sorgontii. Lorsque commença la période des Grandes Invasions (Goths, Lombards...) et des razzias sarrasines, ces Ligures romanisés, qui vivaient sur la rive droite de la Roya, se réfugièrent sur le site  plus défensif de la rive gauche.

À partir du Xe siècle, le castrum de Saurgio appartient aux comtes de Vintimille sous la suzeraineté du marquis de Turin, lui-même vassal de l'empereur du Saint Empire romain germanique. Les textes de 1092 mentionnent que les Saorgiens font donation à l'abbaye de Lérins de l'église de la Madone de Poggio (...Castro vel burgo Saurgio...). Dans la première moitié du XIe siècle, Ardouin de Suze, marquis de Turin, concède aux  habitants de Tende, La Brigue et Saorge leurs premières libertés et franchises. Cette charte est signée par ses vassaux Conrad et Othon de Vintimille. Probablement à cause de la transhumance, ces privilèges sont garantis «jusqu’à la mer».

En 1233, lorsque les comtes de Vintimille font acte d'allégeance à la République de Gênes, les habitants de Saorge signent un pacte d'alliance avec ceux de Breil, La Brigue et Tende. En 1258, les comtes Georges et Boniface de Vintimille cèdent leurs droits sur Saorge et Breil au comte de Provence Charles Ier d'Anjou.

Lors de la dédition de 1388, les villages traitent avec le comte de Savoie et passent sous son protectorat. La position géographique du village, défendu par plusieurs châteaux forts, et dont les fortifications sont renforcées, en fit un avant-poste important pour la maison de Savoie car il verrouillait la vallée de la Roya. Situé sur la route du sel (l'antique Via Municipalis / Via Salaria) son importance stratégique va décroître lorsque le duc Charles-Emmanuel Ier de Savoie fait, en 1600, ouvrir le Grand Chemin ducal.

En 1465, l'agglomération est détruite par un terrible incendie et en 1631, la population de la région est décimée par la peste. En 1700, le fief est inféodé aux Solaro, puis aux Roffredo (1710) en faveur desquels il est érigé en comté. En 1794, Après une longue résistance des milices et des barbets sont postés à l'intérieur de Saorge, le village tombera finalement entre les mains des révolutionnaires français. En 1814 Saorge réintègre Le Piémont-Sardaigne et sera ensuite annexé par la France en 1860. Au cours de la Deuxième Guerre mondiale, les habitants furent évacués à Cannes (en juin 1940) et déportés à Turin en décembre 1944.

Photos LB et JPB.

Source : Guide historique   2008.

Lien: www.saorge.fr

Coordonnées
43.98774, 7.5519
Zone Géographique
Roya (Haute)
Cartographie ancienne
Carte de Saorge 1864

Carte de Saorge 1864