Saint Martin Vésubie

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
28-11-2016

Saint Martin Vésubie  

Le site de Saint-Martin était occupé avant notre ère. Il est romanisé à la suite des conquêtes augustiennes, le Trophée d'Auguste à La Turbie en rappelle les difficultés.  

Une tribu portant le nom de Esubiani (selon Pline l'Ancien III,137: Vesubiani) qui est déchiffré sur le trophée d’Auguste (6 avant J-C), fait partie des quarante tribus soumises par les romains. On peut rapprocher ce nom de Vesubianiorum de l'arc de Suse en Italie. Des recherches archéologiques sur le site de la chapelle Saint Nicolas ont montré une présence ancienne.  De grandes familles féodales dominent la Haute Vésubie vers l'an Mille. En 1067, à l'occasion de la "restitution" par les Rostaing des dîmes à l’évêque de Nice, nous avons un parchemin qui mentionne le castrum de Venanson et Andobio (Anduebis).

Vers 1200 un château et une communauté s'installent sur le piton entre Boréon et Fenestres. C'est à cette époque que l'église de Notre Dame de Fenestres est mentionnée. Dès le XIIIe siècle Saint Martin se développe. L'église de Saint Martin est édifiée probablement sur l'ancienne chapelle du lieu. La dédition de Saint Martin  au comte de Savoie Amédée VII a lieu le 23 septembre 1388, jour du passage du Comte Rouge.

Au XVe c'est le temps de la prospérité due à la position géographique du village sur la route du Piémont (jusqu'à la sécurisation du passage par Tende) même si en 1471 un incendie détruit une grande partie du site.  

En 1684 le village se soustrait à une tentative d'inféodation  ce qui lui assurera une certaine autonomie mais les guerres et la révolution française seront des épreuves pour les populations locales.  

Après la période révolutionnaire, en 1814, le retour  du roi de Sardaigne est une joie pour tous. Mais  les Saint-Martinois votent  de manière pragmatique pour l’annexion française en 1860. La frontière est placée juste au-dessus de Saint-Martin, l'amputant d'un grande partie de ces terrains.

Saint-Martin devint un lieu de villégiature internationale. La «Suisse Niçoise» est née (selon Elisée Reclus en 1864).

En 1943 Saint Martin est un lieu de regroupement  pour de nombreux juifs et dès 1943, ils  durent fuir en Italie lors de l’invasion allemande de la zone libre. Beaucoup mourront dans les camps.

Photos : JPB.

Lire: Nice Historique , Saint Martin Vésubie de Lazare Raiberti, Dans l'ordre des choses d'Eric Gili, Carnet 3 Association Montagne et Patrimoine, 

Coordonnées
44.0702, 7.2565
Zone Géographique
Vésubie (Haute)
Cartographie ancienne
Carte Saint Martin Vésubie 1874

Carte Saint Martin Vésubie 1874