Saint Antonin

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
21-11-2016

Saint Antonin

Les nombreux vestiges qui ont été retrouvés sur le site attestent qu’il fut occupé par les Celto-Ligures, les Romains (tuiles romaines, cimetière antique) et également des Sarrasins bien plus tard. Le castrum de Sanct Antolin fait partie des communautés d’habitants mentionnées, en 1296, dans l’enquête effectuée par le comte de Provence.

Au XIVe siècle, le fief appartient aux Flotte, qui sont également les seigneurs de Cuébris. En 1471, le village est déclaré "lieu inhabité". Lors de la dédition de 1388 Saint Antonin restera rattaché à la Provence.

De 1772 et jusqu'à la révolution française, Saint-Antonin est inféodé aux Trinchieri, en coseigneurie avec les seigneurs de La Penne. En 1760, lors du 1er traité de Turin, Saint-Antonin fait partie des localités françaises cédées au Piémont-Sardaigne en intégrant le comté de Nice. A partir de cette date, l’histoire de Saint-Antonin se confondra avec celle du Comté de Nice.

Photos JPB

Coordonnées
43.9104, 6.9806
Zone Géographique
Estéron
Cartographie ancienne
Carte de Saint Antonin 1869

Carte de Saint Antonin 1869