Le roman du roman

Notre vallée est caractérisée par l’architecture baroque qui s’est développée ici à partir du XVIIème siècle et surtout le XVIIIème. Le manque de moyen et les tremblements de terre n’ont pas laissé beaucoup de traces antérieures. Un exemple emblématique est pourtant l’église Sainte-Croix de Saint-Dalmas Valdeblore qui date du début du XIe. Une première mention de l’église date d'environ 1060, pour une donation de Rostaing et de son épouse Adélaïde, probablement seigneurs de Valdeblore. Non loin de là on peut voir le clocher carré roman de l’église Saint- Jacques à la Bollène. Mais comme celui de Saint-Martin Vésubie il est tardif, probablement une reconstruction à l’identique bien après.

Le mot roman (qui est l'art des pays de langues romanes) est né en 1818 pour désigner un art qui s'est développé entre le Xe et XIIe. Auparavant on ne le distinguait pas du gothique (l'art des Goths). Il est caractérisé en architecture surtout par une voûte essentiellement en berceau et par un plan centré (polygonal) ou basilical (longitudinal). L'art roman se distingue donc par sa voûte et les solutions pour l'équilibrer.

Il y a un premier art roman du XIe méridional qui est caractérisé par le plan basilical avec chœur tripartite et un chevet à 3 absides construit en petites pierres et décor de bandes lombardes ou lésènes exactement comme à Sainte-Croix.

Puis il y a un second art roman classique du XIIe qui se différencie par des voûtes avec des pierres plus grosses d'où des murs et contreforts massifs mais le gothique était déjà présent en France.

Jean-Pierre Bouret