Rigaud

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
02-01-2018

Rigaud

Comme en témoigne quelques traces d’habitats, le territoire est occupé par les Ligures, puis par les Romains qui y exploitent une villa.

Du IIIe au Ve siècle Rigaud relève de l’évêché de Glandèves. Au début du XIIe siècle, certains membres de la famille seigneuriale de Rigaud font partie de l’ordre du Temple et y occupent des fonctions importantes (Hugues et Pons de Rigaud sont maîtres du Temple respectivement en 1131 et 1195). Peut-être sont-ils à l’origine de la création de la commanderie des Templiers de Rigaud?

Le castrum de Rigaudo est mentionné en 1247 et 1252 ( il reste des vestiges du château sur l'ancien site), et sa maison templière en 1269 qui sera annexée par les Hospitaliers de La Croix sur Roudoule en 1350. Primitivement possession des Riquier d’Eze, en 1282, le fief est partagé entre plusieurs coseigneurs.

En 1388, lors de la dédition, Rigaud fait partie de la baronnie de Jean et Louis Grimaldi de Beuil. En 1622, après la confiscation des biens d’Annibal Grimaldi, Rigaud (ainsi que Tournefort et Massoins) échoit au préfet de Nice, François Caissotti, pour lequel il est érigé en comté.

En 1724 la seigneurie passe à la famille Polloti. Le tremblement de terre de 1887 affecta les maisons du village.

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, la Résistance utilise le plateau de la Dina pour réceptionner des parachutages d’armes.

En sortant de l'église on aperçoit deux maisons gothiques sur voûtes à arcades avec des murs inclinés et de belles corniches à boudin. Les armoiries du village peuvent se voir dans une antique rue pavée.

Photos JPB

Source : PCAM Flohic 2000 et Guide historique   2008

Lire: J. M. Laurenti- Rigaud. Essai de monographie d'un village de montagne.

Coordonnées
43.9902, 6.9914
Zone Géographique
Var (Moyen)
Cartographie ancienne
Carte de Rigaud 1868

Carte de Rigaud 1868