Pierrefeu

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
20-11-2016

Pierrefeu

De nombreux vestiges témoignent de la présence des Romains (tombeaux, vases funéraires...). On suppose que Petra Ignaria était un relais pour la transmission de messages, permettant ainsi à Rome de communiquer avec les îles Britanniques, et jusqu’au mur d’Hadrien, en Ecosse. 

En 1256, il avait deux châteaux. En effet, la population avait beaucoup augmenté et un nouvel habitat fortifié, le castrum de Cade Neda, est bâti à La Cainea, en contrebas de la place forte primitive. Les Glandèves, seigneurs de Pierrefeu, étaient perpétuellement en lutte avec les Rostaing feudataires d’Ascros et de Cuebris. Au début du XIVe siècle, le comte de Provence Robert d’Anjou met fin aux troubles engendrés par ces querelles, fait détruire le castrum de Cade Neda, et réunit celui de Pierrefeu à la Chambre royale.

En 1381, la reine Jeanne le donne à Guillaume Chabaud, seigneur de Torettas . Peu de temps après, ce feudataire concède aux Pierrefeutins la jouissance des droits et privilèges municipaux (que la maison de Savoie confirmera après la dédition de 1388).

La seigneurie est érigée en comté en faveur des Blavet en 1722, et ensuite des Frichignons jusqu’à la Révolution. Entre les deux guerres le village sera déserté.

Source : Guide historique 2008 et PCAM Flohic 2000.

Photos: JPB

Château Saint Jean d'Aurelle (ruines) Pierrefeu

Coordonnées
43.8754, 7.0813
Zone Géographique
Estéron
Cartographie ancienne
Carte de Pierrefeu 1869

Carte de Pierrefeu 1869