Note: Raiberti Lazare

 

J.P.B. Lazare Raiberti

28 juin1834 à Saint Martin Vésubie- 1904(?) Italie.

Il est issu de l’une des plus anciennes (XIVe) et des plus illustres familles du village de Saint-Martin Vésubie (Palais Raiberti du XVIIIe-XIXe) et il occupe la fonction de Receveur du Trésor.

Il possédait des biens importants  dans le quartier Deloutra notamment. De par son éducation et l’important réseau de connaissances scientifiques qu’il entretient, le chevalier Lazare Raiberti est le type même du notable-érudit de la fin du XIXe siècle. Historien, archéologue, biologiste, naturaliste, curieux de tout, il correspond vraisemblablement avec l’auteur des Flores, Gaston Bonnier, tout en collectant toutes sortes de plantes; passionné de minéralogie, il étudie les roches du Mercantour.

Il publie en 1878 un Guide de Saint-Martin-Lantosque, de ses environs et de ses montagnes. Excursions d'un touriste. Attaché à l'histoire de sa famille, il étudie celle de son village et de son sanctuaire, la Madone de Fenestres, et publie, en 1898, une étude de référence: "Aperçu historique sur le sanctuaire de Notre-Dame-des-Fenestres et Saint-Martin-Vésubie". Une réédition de ce livre est publiée par les Editions Serre (2007) sous le titre de St-Martin-Vésubie et la Madone de Fenestre.

Il connait le latin, l'italien et le français et il envoie pour transcription les parchemins conservés dans les archives communales à l’École des Chartes. Il procède aux premières fouilles archéologiques connues dans la vallée, en s’intéressant notamment au site de Saint-Nicolas.

En 1894 cependant il quitte le Comté pour partir s'installer en Italie en optant pour la nationalité italienne. Il était resté un homme attaché au Comté de Nice et ceci pourrait expliquer sa décision de retourner dans le Piémont sur la fin de sa vie.