Note: Notre Dame du Rosaire

Notre Dame du Rosaire

Le Rosaire consiste à réciter 3 chapelets de 5 dizaines d'Ave chacun. Cela peut être aussi un chapelet de 15 dizaines.  Jean-Paul II y a ajouté en 2002 un chapelet et les mystères lumineux.

La dévotion du Rosaire était déjà en usage chez les Cisterciens depuis le XIIe siècle et s'est développée au XIIIe siècle sous l'influence des Dominicains. C'est pourquoi de nombreux tableaux de la Vierge du Rosaire présentent celle-ci offrant une rose ou un chapelet ou un rosaire à Saint Dominique, le fondateur de l'ordre.

Les mêmes tableaux lui associent souvent Catherine de Sienne, la plus célèbre des dominicaines.

En général, on y montre dans des médaillons ou des cartouches entourant la scène les quinze mystères, la rose étant aussi associée à la Passion du Christ. On reconnait traditionnellement quinze mystères divisés en trois catégories : les mystères joyeux, les mystères douloureux, et les mystères glorieux. Chaque catégorie comprend cinq mystères, correspondant aux cinq dizaines du chapelet.