Note: Caïs de Pierlas Eugène

Eugène Caïs de Pierlas

1842, Nice-1900, Turin.

Le Comte Eugène Caïs de Pierlas, né à Nice le 14 octobre 1842, est un peintre et historien niçois, membre de la famille Cays. Il fut le spécialiste médiéviste de l'histoire du Comté de Nice. Eugène V Caïs de Pierlas était le fils de Cesare IV de Caïs  et de Honorine Séraphine marquise D'Espagnet.

Il fit ses premières études au collège des Jésuites de Nice (actuel lycée Masséna), mais en 1860, lors de l'annexion du comté de Nice à la France, Eugène Caïs de Pierlas s'installa à Turin. Il devint un élève du collège turinois des Barnabites de Moncalieri, avant de soutenir un doctorat en droit à l'université de Turin. Il retourna régulièrement dans son château de None, près de Pignerol, et il fait des séjours fréquents dans l'hôtel particulier familial que les Caïs de Pierlas possèdent à Nice, à l'extrémité est du cours Saleya. Néanmoins, fidèle de la monarchie savoyarde, il opte pour la nationalité italienne en 1860.

Il porte un amour d'exilé, qu'il épanche en collaborant à la rédaction du journal Pensiero, journal des irrédentistes niçois. En 1869, il épousa Giuseppa Gromo Richelmy, comtesse de Ternengo-Thaon de Revel dont il eut 3 fils et une fille.

Initialement peintre, ce qui lui vaut plusieurs prix de peinture de l'Académie des beaux-arts de Turin, il s'oriente vers la diplomatie, avant d'être recruté comme officier des archives d'État de Turin. Il acquiert progressivement une parfaite maîtrise des archives de la maison de Savoie.

Il se consacre par la suite entièrement à la recherche historique de l'histoire médiévale de Nice et de son comté, ainsi que de l'histoire généalogique des familles de Provence, de Nice de l'aristocratie piémontaise et subalpine. Durant de nombreuses années, il accumule les matériaux, avant de commencer, en 1884, à l'âge de 42 ans, à éditer les résultats de ses recherches.

En 1888, il édite le cartulaire de l'ancienne cathédrale de Nice qu'il parvient à reconstituer, en réunissant des fragments d'archives dispersées.

En 1900, il publie son chartrier de l'abbaye de Saint-Pons et il meurt subitement le 10 avril 1900 à Turin.

Autres publications:

1885 Documents inédits sur les Grimaldi et Monaco et leurs relations avec les ducs de Savoie suivis des statuts de Menton.

1890 Statuts et privilèges accordés au comté de Vintimille et Val de Lantosque par les comtes de Provence.

1892 Fief de Châteauneuf dans les Alpes-Maritimes du XIe au XVe siècles.‎