Mollières

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
29-07-2016

Mollières

Au début du XVIIe siècle le village existait, mais il est très probable que sa fondation remonte plus loin. Il est fait mention de Moliaras en 1334 dans un procès. L'église quant à elle est au moins du XVIIe et une population sédentaire est attestée à partir de cette période (P. Gioffredo au XVIIe et rapport Joanini en 1752). Sa situation à 1550 m d'altitude crée des conditions de vie particulières.

Le village avant 1850 était censé faire partie de la Commune de Valdeblore (comme c’est le cas de nouveau aujourd’hui, depuis le rattachement de Mollières à la France en 1947). Les seigneurs Ribotti de Valdeblore porteront au XVIIIe le nom de Ribotti de Mollières.

Durant la révolution  française  Mollières subit le sort de Comté de Nice qui fut occupé par les français dès septembre 1792.

En 1860 Mollières sera rattachée à la commune de Valdiéri et de 1860 à 1947. Mollières  jouissait d'un statut spécial du fait  qu’on ne pouvait l’atteindre qu’à partir du territoire français. Les habitants pouvaient vendre leurs produits sans taxe ce qui leur assura quelques revenus.

Durant la Seconde Guerre mondiale, Mollières fut touchée par deux fois directement et durement par les événements: en juin 1940 tout d'abord, lors de l'entrée en guerre de l'Italie, le vallon de Mollières se trouvant sur la ligne de fortification italienne, face à la France, la population fut évacuée en arrière vers Terme di Valdieri. Peu de temps après, avec la capitulation de la France, les Molliérois purent regagner leur village. Le second événement fut l’incendie total du village et des hameaux du vallon de Mollières en septembre 1944 par les Allemands en déroute à la suite du débarquement de Provence. La population entière dut alors évacuer les maisons en flammes et se réfugia cette fois dans les villages français de Valdeblore, Roubion, Saint-Sauveur, etc...

Le village est intégré dans le Parc national du Mercantour et est déserté en période hivernale. Seule la fête du 15 août rassemble les descendants.

Source: www.mollieres.fr et Nice Historique 2012 N°2-3.

Coordonnées
44.1557, 7.1747
Zone Géographique
Valdeblore
Cartographie ancienne
Carte de Mollières 1950

Carte de Mollières 1950