Marie

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
29-11-2016

Marie 

Le castrum Maria est mentionné en 1066, lorsque Pierre et Milon Lagit  donnent pour la construction de l’église de Clans des terres faisant partie de Marie à l'évêque de Nice. La légende attribue la fondation de Marie à un ermite qui y a dédié un oratoire à la Vierge.

A la fin du XIIe siècle, le comte de Provence Alphonse Ier y fait édifier un château pour défendre les gorges de la Tinée. Au début du XIIIe siècle, la paroisse relève de l’abbaye de Saint Dalmas de Pedona (Borgo San Dalmazzo, Piémont). 

Vers 1330 la seigneurie appartient à Aldebert Rostaing, qui possède également Valdeblore, Rimplas et Roure. Vers 1350, Marie et Rimplas passent à l’un de ses descendants, Pierre Balb.  En 1384 Marie est donné aux Grimaldi de Beuil. En 1388, le village passe sous le protectorat de la maison de Savoie.

Initialement hameau de Clans, Marie obtient son autonomie en 1427, mais le partage définitif n’a été fait officiellement qu’en 1673. En 1621, après l’exécution d’Annibal Grimaldi, Marie est inféodé aux Bacilotto (ou Bachelot), puis en 1700, aux Olgliati. Les derniers feudataires ont  été les Lovera de Coni (Cuneo) pour lesquels, en 1722, le fief fut érigé en marquisat. En 1793, le comté de Nice est occupé par la France révolutionnaire, Marie, Roure, Saint Sauveur et Rimplas font partie du canton de la Bollène Valdeblore. En 1805, le chef-lieu est transféré à Saint Sauveur. En 1816 après la restauration Sarde, Marie, Rimplas et Valdeblore sont rattachés à Saint-Martin Lantosque (Saint-Martin Vésubie).

Le château a été très modifié au  cours des restaurations.

Photos JPB

Sources : Passeurs de Mémoire, Guide historique  2008 et PCAM Flohic 2000.

Coordonnées
44.0311, 7.1349
Zone Géographique
Tinée (Moyenne)
Cartographie ancienne
Carte de Marie 1867

Carte de Marie 1867