Ilonse

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
28-11-2016

Ilonse

Une voie romaine reliait les deux capitales successives de la province des Alpes-Maritimes, Cimiez et Embrun. Elle devait passer par la vallée de la Tinée et à partir de Saint-Sauveur-sur-Tinée se dirigeait vers le Var par Ilonse ou Roubion. Des vestiges funéraires (la sépulture d'une jeune femme wisigothique (410-420) trouvée à Irougne en 1939 au cours de travaux routier) sont exposés dans la salle communale Raymond Féraud.

L'abbaye de Saint Dalmas de Pedona avait un prieuré placé sous le vocable de Saint Laurent et une chapelle Notre-Dame à Ilonse. Le village apparaît dans le cartulaire de l'abbaye de Lérins au XIe siècle, Yloncia, puis au XIIe siècle Ilonza dans le cartulaire de la cathédrale de Nice.("...Et est ipsa donato in territorio Yloncia, in loco que nominant Bornia, terra culta et inculta...")

Le village perché à 1250 m d'altitude, a d'abord appartenu à la famille Féraud de Thorame, Thorame-Glandèves, puis aux Grimaldi de Beuil au XIVe siècle. La peste de 1327 emporta toute la population qui se trouvait dans le vieux castel. En 1344, Astruge Grimaldi ou Astruga Rostagni-Grimaldi, devenue veuve, acheta la seigneurie aux Glandèves mais dût faire valoir ses droits auprès de la Communauté des habitants par la force.

Le 18 février 1344, le viguier de Tinée donne l'investiture de la seigneurie aux barons de Beuil et ordonne aux habitants d'Ilonse de reconnaître Astruge Grimaldi. En 1388 Ilonse fait partie des possessions qui sont comprises dans la dédition au comte de Savoie.

Le 29 novembre 1390, Jean Grimaldi de Beuil renonce contre 105 écus annuels à tous ses droits féodaux sur les habitants d'Ilonse sauf exceptions énoncées. Mais pendant plusieurs siècles Ilonse fera partie de la baronnie de Beuil puis du comté de Beuil.

En 1621, à la suite de l'exécution du dernier comte de Beuil, Annibal Grimaldi, le château est démoli. Ilonse devient une seigneurie des Badat, et les habitants font hommage et prètent serment de fidélité le 6 juillet 1621.

En 1729, Ilonse devient une seigneurie des Pascalis avec le titre de comte.

En 1848, le hameau d'Abéléria est détruit par un incendie.

En 1860, Ilonse, comme la plus grande partie du comté de Nice, est rattaché à la France. La commune fait alors partie du canton de Saint Sauveur sur Tinée. La route arrive à Ilonse en 1945. Une route est inaugurée en septembre 1987 entre Ilonse et Pierlas.

Lire: Ilonse : au bout du chemin- Pascal Colletta- Editions Serre (2007).

Lire :Nice Historique 1940 N°2

Ilonse est la patrie de Raymond Feraud, moine troubadour et fils de Guillaume III, seigneur d'Ilonse. Il se retire comme moine dans l'abbaye de Lérins où il compose vers 1300 un grand poème provençal " La Vida de San Honorat", fondateur de l'abbaye.

Photos :JPB.

Musée

Coordonnées
44.03145, 7.1008
Zone Géographique
Tinée (Moyenne)
Cartographie ancienne
Carte d'Ilonse 1867

Carte d' Ilonse 1867