La Croix sur Roudoule

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
30-11-2016

La Croix sur Roudoule

Des pièces de monnaies à l’effigie de l’empereur Auguste et des tegulae (tuiles romaines) retrouvés sur le territoire attestent la présence des Romains.

D’après certains écrits, au début du XIIIe siècle, le Castrum de Cruce était un fief des Templiers, mais c'est un document de 1262 qui signale  la présence des Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem (futur ordre de Malte). Ce sont ces derniers qui édifièrent au sommet du village un château-fort surmonté d’une immense croix : elle a probablement donné son nom au village. A cette époque, ils participaient aux guerres que menaient les comtes de Provence (Catalan) contre les comtes de Castellane et de Glandèves. La Croix occupait une position stratégique sur l’axe reliant Puget-Théniers à Guillaumes.

A la dissolution de l’ordre des Templiers, ce sont les Hospitaliers qui récupèrent  la commanderie de la Croix. La Croix gardera son statut de commanderie jusqu’en 1491 et dépendit du commandeur de Nice jusqu’à la révolution. Il reste rattaché à la Provence en 1388 lors de la dédition.

Depuis 1453, les prévôts de Glandèves revendiquaient une partie des droits seigneuriaux sur ce fief, ils obtiennent gain de cause en 1585, et ce dernier est partagé entre plusieurs coseigneurs (Villeneuve, Corporandi d’Auvare …).

En 1760, lors du 1er traité de Turin, La Croix (comme Auvare) est réuni au royaume du Piémont-Sardaigne et intègre le « comté » de Nice. A l’époque des ducs de Savoie, une route muletière passait par le col de Roua et continuait jusqu’à Barcelonnette par le col de la Cayolle. Elle fut utilisée jusqu’à l’aménagement des gorges, en 1883, et faisant de La Croix une étape obligée pour les voyageurs. Le village connut une longue période de disette entre 1804 et 1814. Puis il bénéficia d’une grande prospérité, de 1860 à 1886, grâce à l’exploitation de mines de cuivre au hameau de Léouvé. Elles représentaient 70 % de la production française. Le village comptait alors plus de 500 habitants, mais la fermeture de ces mines, entraîna le départ d’une partie de la population.

Depuis 1937 le village porte le nom de La Croix sur Roudoule.

Photos JPB.

Source : Guide historique  2008 et PCAM Flohic 2000.

Coordonnées
43.9872, 6.87408
Zone Géographique
Var (Moyen)
Cartographie ancienne
Carte de La Croix sur Roudoule 1867

Carte de La Croix sur Roudoule 1867