La Bollène Vésubie

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
02-01-2018

La Bollène Vésubie

Le site de La Bollène-Vésubie est connu dès l’Antiquité. En 1140  le site de la Bollène est mentionné sous l’appellation Castrum di Abolena. Au XIIIe siècle, l’existence d’un château est confirmée. Au XIVe siècle, le village fait partie de la viguerie de Vintimille/Val de Lantosque, avec Sospel comme chef-lieu, sous la suzeraineté du comte de Provence avec le droit de s'administrer elle-même. Le village connaît les affres des grandes guerres de reconquêtes françaises (depuis Romée de Villeneuve jusqu’aux volontaires des armées Révolutionnaires).

En 1564, on note la destruction du village par un violent tremblement de terre.

Malgré la vente du fief à Jean Ribotti en 1699, en 1700 par lettres patentes du Duc Victor Amédée II rendues le 21 septembre, La Bollène-Vésubie obtient d’être considérée comme son propre seigneur et la communauté se voit ainsi décerner la dignité comtale.

En 1705, c’est l’occupation par les troupes françaises de Louis XIV et les pillages se renouvelleront en 1744 et 1747 lorsque la Vallée de la Vésubie sera envahie par les Français et les Espagnols en lutte contre les Savoyards et les Autrichiens.

Juchée  à la confluence des vallons restés italiens après 1860, les tensions politiques du début du XXe siècle obligèrent l’Administration militaire à y installer le cœur du réseau défensif de la ligne « Maginot » des Alpes Méridionales (Flaut).

Le tremblement de terre de 1887 frappa le village. Pas de victime mais beaucoup de dégâts. Saint Maur est vénéré ainsi pour avoir protégé les habitants.

Photos JPB

Carte La Bollène Vésubie 1874

Coordonnées
43.99098, 7.3323
Zone Géographique
Vésubie (Haute)
Cartographie ancienne
Carte La Bollène Vésubie 1874

Carte La Bollène Vésubie 1874