Blog du mois

Comment écrivez-vous Erige… ?

Une chapelle à Auron est dédiée à saint Erige, du moins c’est sous ce vocable qu’elle est inscrite à l’inventaire des Monuments Historiques depuis 2000. Mais apparemment ce saint n’apparait pas au martyrologe romain. On connait un saint Arey, évêque de Gap, que l’on orthographie également Arige. Sa vie est représentée sur la fresque de la chapelle ne laissant pas de doute sur le saint dont l’hagiographie est adaptée à la région.

En revenant de Rome il passa par la vallée de la Tinée où attaqué par des brigands il fit un bond avec son cheval de plusieurs centaines de mètres sur l’alpage d’Auron. L’épisode de son chariot tiré par un ours se situerait dans le val d’Entraunes. Il est aussi représenté sur la fresque que l’on a découvert en 1996 dans la chapelle Sainte Marguerite de Saint Dalmas le Selvage, fresque qui pourrait être de Giovanni Baleison.

On trouve la forme Ariès en Provence, Aredius ou Arigius dans les textes anciens, Ariez pour le ministère de la culture. Le saint était réputé pour ressusciter les enfants mort-nés le temps de les baptiser.

On lui attribue autant de récits de vie que de noms. Peu importe la graphie, il a été vénéré avec ferveur. Sur la fresque de la chapelle d’Auron son char le porte en terre tiré par un ours et un bœuf. Il s’agit d’un exemple de cohabitation qui devrait nous inspirer.

Jean-Pierre Bouret

Rubrique N° 29 du mois mai 2017.

Sur les chemins du patrimoine, en devisant...

A consulter sur Le Portail VésubienPortail vesubien