Blog du mois

Victor, qui  es-tu ?

En 1682 le cardinal Barberini remet à la duchesse de Nemours, mère de Victor Amédée II, des reliques de saint Victor, prélevées dans les catacombes à Rome. Elles avaient été enfermées dans une splendide châsse. Victor Amédée l’offrira à la cathédrale de Nice où on peut la voir. Il ne devait pas y tenir tellement ou alors avait-il un doute sur l’origine des reliques ?

Victor, allusion à la victoire, est le prénom favori de la famille de Savoie depuis Victor Amédée Ier en 1630 jusqu’à  Victor Emmanuel III en 1946. La commune de la Trinité s’appellera La Trinité-Victor pendant plus d’un siècle en l’honneur de Victor Emmanuel Ier. Mais au fait à quel saint Victor faut-il se référer ?

Le saint Victor de l’Abbaye de Marseille, abbaye qui eut un rayonnement considérable en Provence au Moyen-Age, est mort vers 303 et y repose. Excepté le reliquaire de la cathédrale et celui de Cuebris on ne retrouve pas d’église ou chapelle dédiée à saint Victor dans le Haut-Pays niçois, même pas de représentation.

La recherche de notre saint Victor nous amène à retrouver un saint mort à Rome. Un saint Victor enterré à Rome et fêté le 17 mai est inscrit au martyrologe romain mais pas de précision sur son identité. Un candidat plus documenté est le pape africain Victor Ier du IIème siècle. Il y a aussi un autre saint martyr du IVème siècle, fêté le 16 septembre.

Par prudence la brochure de la cathédrale fait mention du reliquaire « d’un saint Victor » ne sachant pas à quel saint se vouer. Ceci pourrait expliquer qu’en absence de référence, on ne l’est pas représenté.

Jean-Pierre Bouret

Rubrique du mois avril 2017.

Sur les chemins du patrimoine, en devisant...

A consulter sur Le Portail VésubienPortail vesubien