Berthemont les Bains Roquebillière

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Vous désirez connaître le patrimoine d'un lieu du Haut Pays Niçois (vallées du Var, de la Tinée, de la Vésubie, de la Bévéra et de la Roya).  www.montnice.fr. offre 1000 pages d'information.

Mise à jour
22-11-2016
Berthemont les Bains Roquebillière

Berthemont les Bains Roquebillière

Le site, réputé pour ses eaux sulfureuses radioactives à 30 °C qui soignent les affections respiratoires, les rhumatismes et les troubles articulaires, est la seule station thermale des Alpes Maritimes. Le nouveau bâtiment  a ouvert en juillet 2016.

Selon une tradition étonnamment vivace, le site aurait accueilli une impératrice romaine au IIIe siècle, Cornelia Salonina, épouse de l'empereur romain Gallien, qui serait venue s'y soigner. D’après des travaux récents, « la tradition conservée d’un passage à Berthemont-les-Bains de Salonine, pour s’y soigner en prenant les eaux sulfurées, est suffisamment tenace pour avoir un fondement historique. Des fragments de tegulae qui ont été retrouvés à Berthemont laissent supposer une utilisation du site, et donc des sources, depuis les Romains.»

Au XVIIe Christine de France, Madame Royale, fille de Henri IV et mère de Charles Emmanuel II, sera guérie par une cure et fera un don pour restaurer les thermes en ruine qui depuis accueillent des curistes régulièrement. Le fait que Jules Torrini, son médecin personnel, était originaire de Lantosque expliquerait son choix de Berthemont comme lieu de cure.

Un marchand de bois, Charles de Bergondi, obtient une concession d'exploitation des thermes en 1883. La famille Cardon reprend l'exploitation en 1886.

Photo : JPB.

Coordonnées
44.0482, 7.3097