Bairols

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
01-12-2016

Bairols

En 1040, Bairols est mentionné pour la première fois (...In Bairolo, donamus omnes oblias...), il relève de l’abbaye de Lérins. Le village primitif, dont il reste quelques vestiges notamment ceux du château, fut abandonné pour être reconstruit sur un site moins élevé, mais l’habitat est néanmoins perché à flanc de montagne. Le village ancien était à l'ouest de l'église paroissiale. Le village s'est étendu par la suite à l'est.

Au moment où s’ouvrait la difficile succession de la reine Jeanne, comtesse de Provence (assassinée en 1382), Bairols était un fief de Jean Grimaldi de Beuil. Il en avait été investit par sa suzeraine vers 1355. Après la dédition de Nice à la Savoie en 1388, Bairols reste une possession des Grimaldi de Beuil jusqu’à l’exécution d’Annibal Grimaldi en 1621. Tous les biens de ce derniers furent confisqués et ses châteaux rasés. Ce sont les Solaro, marquis de Dolgliani, qui furent gratifiés par le duc de Savoie des fiefs de Bairols et de Villars. Entre 1927 et 1929, la «Compagnie Energie Electrique du littoral méditerranéen» construit, sur les territoires de Bairols et de Clans, la centrale hydroélectrique du Bancairon. Les eaux, captés au Pont-de-Paule, sont canalisées dans une galerie souterraine de 14 km. Bancairon est la plus importante unité de production du Pays Niçois et des «Alpes-Maritimes» (50 000 kW)

Source : PCAM Flohic 2000 et Guide historique  2008.

Photos JPB

Coordonnées
43.9815, 7.1272
Zone Géographique
Tinée (Moyenne)
Cartographie ancienne
Carte de Bairols 1866

Carte de Bairols 1866